Vous voulez apprendre l’art millénaire de la broderie japonaise ? Vous pouvez démarrer par l’un des ouvrages proposés par le JEC. Ces ouvrages sont à commander directement sur le site du JEC Store – Nuido

Si vous souhaitez prendre des cours chez Hanabishi, contactez-nous pour vous aider à réaliser votre première commande auprès du JEC.

  • Pré-phase du JEC : avec tous les outils traditionnels et les modèles proposés par le JEC. C’est un ouvrage facile d’accès pour se familiariser avec les premières techniques de broderie japonaise et s’approprier les outils JEC.
    Le JEC propose 2 pré-phases (JEC Store – Pré-phase) :
    • Noble Winter
    • New Encounter
  • Phase 1 du JEC : avec tous les outils traditionnels et les modèles proposés par le JEC.
    Le JEC propose 4 phases 1 (JEC Store – Phase 1) :
    • Hanazume – Flower circle
    • Hana-kago – American Basket
    • Bouquet from the Heart of Japan
    • Mile High – Shochikubai
  • Bobine de soie plate composée de douze brins de soie. Ce fil peut être utilisé comme tel en étant lissé par le Tekobari pour produire une surface lisse très brillante, ou torsadé avec l’aide du poinçon. Ces bobines de soie sont en général vendues avec les ouvrages commandés.
Photos de Bobines de soie plates composées de 12 brins de soie utilisées en broderie traditionnelle japonaise
Bobines de soie plates composées de 12 brins de soie
  • Matériel de broderie réutilisable (indispensable pour les différents ouvrages): 
      • Cadre ou métier traditionnel : il permet de tendre le tissu comme la peau d’un tambour. La tension permet d’obtenir une régularité et une brillance des points et surfaces brodées.
      • Tréteau ajustable
      • Komas (paire – petite taille) : ce sont de petites bobines carrées en bois utilisées, seules ou par paire, pour coucher les fils qui ne peuvent pas être directement brodés sur le tissu.
      • Komas (paire – grande taille)
      • Poinçon fin : il se place dans un des trous du cadre traditionnel. Il est utilisé pour débobiner le fil de soie plat et pour torsader les fils.
      • Jeu d’aiguilles main et machine sur feutre de protection : elles sont stockées sur une feutrine qui les protègent de l’oxydation, ce sont des aiguilles faites main de différentes tailles, pour la soie plate et la soie torsadée.
      • Tekobari : c’est un poinçon effilé en acier trempé, outil obligatoire utilisé pour lisser la soie plate et guider les aiguillées de soie.
      • Amidon de blé
      • Papier de finition
      • Équerres pour motifs géométriques : elles permettent de réaliser des points à écartement constant et des points avec des angles de 90°, 60°, 45° ou 30°.
      • 1/4 Coton de bourrage